De la nécessité de s’octroyer une pause

Tasse-de-café-Darwin-Bordeaux

Je reviens d’une longue pause estivale, une pause salvatrice qui s’est étalée sur tout l’été et durant laquelle j’ai lâché tous les plans qui impliquait un investissement trop important de ma part. J’ai banni la philosophie de la “productivité à tout prix” et j’ai plongé dans les seules notions qui m’importaient alors : le repos et le plaisir. Et j’ai vu le vide me heurter de plein fouet.

J’avais passé l’année à me remplir. De rencontres, de projets, d’objectifs, d’activités, de changements personnels et professionnels, de discussions qui tournent en rond, d’obligations “parce que c’est comme ça que font les autres” et bien sûr de l’anxiété collective due à cette épidémie qui nous ébranle.

Je me suis vue replonger dans certains travers que j’avais cru effacer. J’ai observé avec quelle facilité je tentais d’esquiver mes émotions en engloutissant des douceurs ou en m’abreuvant d’écrans et de distractions. J’ai souffert régulièrement de la solitude, tournant en rond dans mon grand appartement. Et j’ai décidé que c’était OK.

C’était OK car j’ai aussi pris le temps de m’asseoir avec moi-même, une main posée sur mon cœur pour ressentir ce qui me piquait à l’intérieur. J’ai dormi tout mon saoul, la tête enfouie dans mon oreiller, mon chat ronronnant à mes pieds. Je me suis gavée de rayons du soleil et de mes pieds nus alternant entre la chaleur du sable et la fraicheur de l’herbe. J’ai fait de mon mieux pour me lâcher la grappe et laisser aller ce qui s’accrochait désespérément à l’intérieur.

Ces deux mois d’accalmie et d’école buissonnière dans cette société du “faire” ont été un immense pont entre mon besoin d’être reconnue et mon désir de paix intérieure.

Je me suis sentie être. J’ai compris mon besoin de fondation. J’ai entendu que c’était du chemin qu’il fallait profiter. L’arrivée, personne ne la connait.

Et j’ai compris que parfois, ne rien faire, c’est devenir.

Partager cet article

Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fanny Mouton - Thérapeute hypnothérapeute Sophrologue

Fanny Mouton

Hypnothérapeute et sophrologue, je vous accompagne dans la libération de vos blocages physiques, psychologiques et émotionnels et vous aide à définir et créer la vie qui vous convient le mieux.

Catégories

Découvrez aussi

les derniers articles

Newsletter

Inscris-toi à la newsletter pour être tenu au courant des actualités de Fanny Aime.

Fanny Aime - Thérapeute Holistique